Jouer en performance 2

Ce qui nous fait vibrer

2e billet par kF et Eugénie

A ce stade, personne n’a encore posé de questions sur la boîte de thon et c’est à cela qu’on reconnaît un lectorat de bon goût.

Si on s’en tient à notre billet précédent, jouer en performance pourrait n’être qu’une question d’attitude, d’actes ; une technique. On pourrait jouer en performance tout en réfléchissant à ce qu’on va manger ce soir (une boîte de thon), sans se sentir investi. L’avantage de cette définition c’est que cela pose un cadre large et clairement identifiable, parce qu’on imagine bien qu’il suffirait, après une partie, de demander aux participantes si l’essentiel de leurs actes étaient performatifs pour déterminer ce qui relevait ou non du jeu en performance. L’inconvénient c’est que c’est une notion vide qui ne parle pas des effets qu’on veut lui prêter, des intentions que l’on y met, des raisons qui nous poussent à chercher ce mode de jeu.

Aujourd’hui, on ajoute trois ingrédients dans la marmite : la vibration commune qui est une catégorie particulière de jeu en performance ; et l’engagement et l’exigence de jeu qui sont deux axes pour situer une partie (s’est-on senti engagé ? a-t-on fait preuve d’une exigence particulière, envers soi-même par exemple ?) qui peuvent ou non participer du jeu en performance. Le but de ce second article est d’ouvrir quelques portes de plus pour dessiner les contours d’un cadre assez vaste, mais aussi pour préciser à quoi ressemble notre jeu en performance et ce qu’il produit pour nous. Lire la suite

Publicités

Jouer en performance 1

Tentatives de définition

un billet par kF et Eugénie

Je veux pas avoir l’air de balancer, mais si ce billet a mis autant de temps à sortir c’est d’abord parce que kF pensait que j’allais le faire et que moi j’attendais qu’il le fasse, bonjour les Tic-et-Tac du blogging rôliste ! Et quand nous nous sommes mis d’accord pour le faire ensemble (ce qui est un genre de défi, parce que l’écriture à quatre mains ça n’est pas toujours évident) nous avons invité Valentin à nous filer un coup de pouce (qui fut monstrueusement utile, énorme merci à lui).

Sauf que quand tu invites Monsieur Méthode Scientifique à jeter un œil au magma bordélique d’une célèbre blogueuse et d’un génie symboliste, ben… il les fait BOSSER. Genre avec des bibliographies et tout. Autant dire qu’on a commencé par essayer de récupérer nos petits doigts coincés dans un engrenage bien trop gros pour nous, avant de réussir à mettre à peu près les choses à plat. Lire la suite


Figures de style 2

Je finissais le dernier billet sur ce constat : les figures de style qui m’intéressent sont celles qui apportent une surprise, un décalage ou une originalité, et qui brisent un attendu. Or, il y a souvent des raisons à ces attendus, de la même manière qu’il y a une raison aux règles de grammaire. Lire la suite


Figures de style 1

Si tu as manqué le début

Mise au pied du mur par [kF], je reprends le fil de mes bricolages sur le style rôliste, que j’avais commencé à développer à l’écrit par ici, et à l’oral chez Altaride  (en excellente compagnie de Julien Pouard et Thomas Munier).

Au passage, je t’invite à écouter la très chouette téléconférence que Julien Pouard a donné tout récemment à Orc’Idée sur le bagage rôliste, qui aborde les notions de geste, et prolonge sur l’idée de pratiques rôlistes et de figures de style. Lire la suite


Anarchie en Jidérie 2

Suite et fin de la discussion croisée avec Khelren #TheSprawl qui était initialement parue dans le Di6dent n°14 il y a un peu plus d’un an.

adfix_d14_big Lire la suite


Anarchie en Jidérie 1

Mon année rôliste a commencé par un atelier à La Boîte à Chimère, et c’était super chouette. Les rôlistes présents étaient parfaits et la V2 de l’atelier Présenter son personnage déchire. Ils ont fait des trucs de foufou, j’ai même réussi à pas m’excuser d’être là. C’était ma-gique. Prochaine étape : Eclipse à Rennes !

Côté blog, je me permets de dévoyer cette rubrique Les invités d’Eugénie qui prenait la poussière pour republier une discussion croisée qui était initialement parue dans le Di6dent n°14 il y a un peu plus d’un an. Di6dent a annoncé récemment qu’ils fermaient boutique mais les numéros sont encore trouvables en pdf.

Dans cet article, Khelren et moi abordions la question de la politique autour de la table. S’il est besoin de situer, Khelren c’est le mec qui, quand il n’est pas les deux mains dans le cybercambouis de The Sprawl, joue les vedettes sur 2D6+Cool ou crée des jeux à retrouver sur son Tipee.

Merci à lui et à Di6dent de m’avoir très gentiment donné leur permission pour republier cet article par ici.

Lire la suite


2017, le petit bilan d’Eugénie

J’ai joué ma dernière partie de l’année, et elle était formidable. Du coup, j’en profite pour regarder un peu en arrière et faire le point, comme tout le monde à la même période, j’imagine. 2017 a été carrément dense, niveau JDR.

D’ailleurs, l’année dernière, je disais un peu rapidement : « Franchement, mon 2016 rôliste mettait la barre assez haut mais ce 2017 a les moyens de l’exploser ! »

Et ben devine quoi ? En fait, j’avais pas tort.
Lire la suite


Les émotions 3

Et donc il y a un mois je faisais l’andouille avec un micro aux Utopiales, sur la table ronde JDR, GN, théâtre, jouer avec les émotions, animée par Eric Mainguet, en compagnie d’Emmanuelle Meffray et Julien Pouard.

Quelles sont les approches de ces différents médias pour générer des émotions et rencontrer son public ? Qu’est ce qui, malgré des intentions proches, différencie les publics ? Mais aussi qui constitue le public pendant ces différentes expériences de jeu.

Pour retrouver l’audio, c’est par là !

On a surtout parlé de jouer avec nos propres émotions plutôt que de jouer avec celles des autres. Lire la suite


Les ateliers 8 – Retour des Utopiales

Si tu te souviens, j’avais évoqué le déroulé possible d’un atelier rôliste tel que je l’envisagerais pour pratiquer un geste sans jouer une partie derrière. Alors qu’est-ce que ça donne quand Eugénie met ses bidouilles à l’épreuve du réel ?

La semaine dernière aux Utopiales, Manuel Bedouet et moi-même proposions entre autres deux ateliers rôlistes : Une page et ça suffit, pour écrire son jeu en une page, et Présenter son personnage pour tenter des effets de style qu’on n’ose pas faire en partie. Devine qui animait quoi, allez t’as droit à trois essais. Lire la suite


Les rendez-vous d’Eugénie 11

Et hop ! Un petit passage éclair pour te signaler que je débarque aux Utopiales à Nantes, du 1er au 5 novembre ! Notamment pour boire des menthe à l’eau avec les copines et les copains, mais pas que !

Jeudi 2 novembre à 12h, je serai sur la table ronde JDR, GN, théâtre, jouer avec les émotions, en compagnie d’Emmanuelle Meffray, Julien Pouard et Eric Mainguet.

Quelles sont les approches de ces différents médias pour générer des émotions et rencontrer son public ? Qu’est ce qui, malgré des intentions proches, différencie les publics ? Mais aussi qui constitue le public pendant ces différentes expériences de jeu.

Vendredi 3 novembre de 10h à 13h, j’animerai un atelier rôlistele fameux atelier 7 : « Présenter son personnage ». 2h30 d’exercices, sans partie derrière, pour 6 à 12 personnes. Je veux pas avoir l’air de survendre le truc, mais je n’ai aucune idée de ce que ça va donner, c’est un grand saut dans l’inconnu ! Les inscriptions se feront à l’accueil du Pôle ludique, je crois.

Tu tentes le coup ?